Partenaires

CNRS
Ministère de la Culture et de la Communication
Université Versailles Saint-Quentin


Rechercher


Accueil > Actualités

Discriminer des pigments par luminescence UV synchrotron

publié le , mis à jour le

L. Bertrand, M. Réfrégiers, B. Berrie, J.-P. Echard, M. Thoury. A multiscalar photoluminescence approach to discriminate among semiconducting historical zinc white pigments. Analyst, 2013. doi : 10.1039/C3AN36874B.

Pour mieux caractériser des poudres du pigment d’artiste "blanc de zinc" (ZnO), très utilisé depuis le milieu du XIXe siècle, trois échantillons du début du 20e siècle ont été étudiés à l’aide de la combinaison d’approches de spectroscopie et d’imagerie de photoluminescence sur rayonnement synchrotron et source classique. Le dispositif synchrotron permet d’atteindre une résolution de 153 nm, limitée par la diffraction. Des spectres de photoluminescence ont été mesurés sur des grains individuels, et la distribution des spectres d’émission de particules a été imagée à l’échelle nanométrique. Les résultats révèlent que, bien que les échantillons montrent un comportement homogène de photoluminescence à l’échelle macroscopique, leurs signatures PL sont très inhomogènes en dessous de 20 micromètres, à la taille de grain. À l’échelle nanométrique, les trois échantillons de poudre ont des signatures PL contrastées et différenciables. Différentes sources, peut-être même des lots différents de blanc de zinc, peuvent être différenciées par cette méthode.

Voir en ligne : http://dx.doi.org/10.1039/C3AN36874B


+