Partenaires

CNRS
Ministère de la Culture et de la Communication
Université Versailles Saint-Quentin


Rechercher


Accueil > Actualités

La Région Ile-de-France labellise les “Matériaux anciens et patrimoniaux” comme un domaine d’intérêt majeur pour la recherche

par Bénédicte Charbonnel - publié le , mis à jour le

Le 15 décembre 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France a labellisé les Domaines d’intérêt majeur (DIM) pour la période 2017-2021. Le DIM « Matériaux anciens et patrimoniaux » fait partie des neuf projets sélectionnés.

L’originalité de ce réseau de recherche repose sur sa forte dimension pluridisciplinaire puisqu’il intègre les sciences de l’homme, les sciences physico-chimiques, les sciences de l’environnement et les sciences de l’information, tout en associant les acteurs économiques et sociaux du monde du patrimoine et de sa valorisation.

Porté par Loïc Bertrand (IPANEMA), Etienne Anheim (EHESS), Margareta Tengberg (AASPE), le réseau est composé :

  • de plus de 70 laboratoires (du CNRS et des établissements d’enseignement supérieur franciliens), représentant près de 600 scientifiques ;
  • de plusieurs musées (Louvre, musée d’Archéologie nationale, musée du Quai Branly) ;
  • et des entreprises actives dans le domaine de l’instrumentation, du graphisme, de la restauration et de la conservation et de la médiation culturelle.

Y sont aussi associées les 3 SATT franciliennes.

Le programme est organisé en cinq axes thématiques : « Objets : provenance, chaînes opératoires, pratiques », « Fossiles et témoins de vie ancienne », « Paléo-environnements et taphonomie », « Matériaux d’artistes et matérialité des œuvres », et « Altération et conservation » ; et trois axes transverses : « Analyses en toute sécurité », « Signal, calcul et statistiques » et « Usages, archives et réflexivité ». La dimension de valorisation est quant à elle structurée selon quatre directions : instrumentation, big data et multimédia, musées et restauration, et formation

Un tel réseau interdisciplinaire a pour objectif de placer la Région au premier rang en matière de recherche, d’innovation et de dissémination dans les domaines des sciences du patrimoine et des matériaux anciens. Il permettra de faire évoluer les pratiques et les méthodologies scientifiques utilisées dans la connaissance des matériaux anciens et de développer des connaissances nouvelles permettant l’émergence de technologies de rupture.

Son comité de pilotage scientifique est constitué de :

  • Loïc Bertrand (IPANEMA)
  • Etienne Anheim (EHESS)
  • Margareta Tengberg (AASPE)
  • Dominique Blamart (LSCE)
  • Serge Cohen (IPANEMA)
  • Cynthia Colmellere (CentraleSupélec, IDHES)
  • Christiane Denys (ISYEB)
  • Agnès Desolneux (CMLA)
  • Philippe Dillmann (LMC IRAMAT et NIMBE)
  • Julien Gargani (GEOPS)
  • Charlotte Guichard (IHMC)
  • Jean-Paul Itié (Synchrotron SOLEIL)
  • Pauline Lemaigre-Gaffier (DYPAC)
  • Isabelle Pallot-Frossard (C2RMF)
  • Laurianne Robinet (CRC)
  • Isabelle Rouget (CR2P)
  • Mandana Saheb (LISA)
  • Isabelle Sidéra (Pré-Tech)
  • Laurence de Viguerie (LAMS)
  • Dan Vodislav (ETIS)

Qu’est-ce qu’un DIM ?
Un DIM est un réseau financé pour 4 ans. Le montant qui lui est alloué est redistribué aux membres à partir de réponses à des appels à projets, et permet de soutenir des allocations doctorales, postdoctorales, des journées thématiques, des équipements, etc.
A travers la labellisation des DIM, la Région vise à accroître le rayonnement scientifique et l’attractivité des laboratoires d’Ile-de-France en soutenant des projets de recherche structurants et en rupture, portés par des équipes autour de thématiques spécifiques


+