Partenaires

CNRS
Ministère de la Culture et de la Communication
Université Versailles Saint-Quentin


Rechercher


Accueil > Actualités

Lancement du DIM "Matériaux anciens et patrimoniaux" par la Région Ile-de-France

par Bénédicte Charbonnel - publié le , mis à jour le

Le 20 janvier 2017, le Conseil régional d’Ile-de-France lancera officiellement les neuf Domaines d’intérêt majeur (DIM) qu’il subventionnera pour la période 2017–2020. Le DIM « Matériaux anciens et patrimoniaux » est l’un des neuf projets sélectionnés. Il a pour objectif de placer la Région à la pointe de la recherche et de l’innovation dans les domaines des sciences du patrimoine et des matériaux anciens.

Un réseau regroupant les principaux acteurs en Ile-de-France
Le DIM « Matériaux anciens et patrimoniaux » introduit une convergence sans précédent des équipes de recherche franciliennes. Il rassemble les principaux acteurs régionaux travaillant dans le domaine des matériaux anciens :
• 76 laboratoires relevant de 30 établissements, écoles, universités et ministères, et représentant près de 600 scientifiques au sein des 8 ComUEs d’Ile-de-France ;
• 20 structures pilotes de valorisation industrielle et de diffusion innovante aux publics, dont un nouveau réseau de PME du numérique.

L’originalité du réseau repose sur sa forte dimension pluridisciplinaire : il développera la connaissance propre aux matériaux anciens en faisant dialoguer la physique, la chimie, l’informatique, la biologie avec l’histoire, l’histoire de l’art, l’archéologie et les sciences des textes, et en intégrant les acteurs économiques et sociaux du monde du patrimoine et de sa valorisation. Des objets de recherche communs ont été définis pour comprendre l’histoire des matériaux, depuis leur origine jusqu’à leur restauration, en passant par leurs usages culturels, politiques et symboliques, leur altération au cours du temps et leur impact anthropique sur l’environnement. Cette démarche scientifique vise à faire émerger, à la frontière de ces disciplines, un savoir nouveau propre à susciter des ruptures scientifiques et technologiques.

Une structure au service d’une recherche pluridisciplinaire sur les matériaux anciens
Le programme de recherche est organisé en cinq axes thématiques, qui déclinent les grands enjeux scientifiques du domaine : « Objets : provenance, chaînes opératoires, pratiques », « Fossiles et témoins de vie ancienne », « Paléo-environnements et taphonomie », « Matériaux d’artistes et matérialité des œuvres », et « Altération et conservation » ; et trois axes transversaux : « Analyses en toute sécurité », « Signal, calcul et statistiques » et « Usages, archives et réflexivité ». Ces axes seront soutenus par des allocations doctorales et postdoctorales, l’acquisition d’équipements fédérateurs et l’organisation d’événements scientifiques. Le montant alloué au DIM sera redistribué aux membres du réseau à partir de réponses à des appels à projets. Les projets soutenus concrétiseront l’interdisciplinarité et la collaboration entre équipes puisqu’ils réuniront au moins 2 partenaires et que le co-encadrement des thèses et post-doctorats sera privilégié.

Une dimension internationale et une valorisation socio-économique innovante
Le DIM s’appuiera notamment sur la future infrastructure européenne E-RIHS (European Research Infrastructure for Heritage Science), dont la mise en place est soutenue par la Commission européenne et dont nombre d’acteurs (infrastructures et futurs utilisateurs) sont membres du réseau. Il participera au renforcement des liens avec les communautés scientifiques et les institutions patrimoniales à l’étranger. Les recherches menées dans le réseau auront des retombées sur le tissu socio-économique francilien, à partir des collaborations nouées avec les acteurs du tourisme culturel, un secteur essentiel de l’économie francilienne, et avec des PME des secteurs de niche des technologies patrimoniales (instrumentation scientifique, conservation-restauration, big data culturel, muséographie & multimédia). Enfin, le DIM facilitera la réflexion autour de l’émergence d’une offre universitaire de formation cohérente dans le domaine des matériaux anciens.

Contacts
Porteurs scientifiques responsables du DIM :
M. Loïc BERTRAND, Directeur d’IPANEMA (CNRS, MCC, UVSQ)
M. Etienne ANHEIM, Directeur d’études, Centre de recherches historiques (EHESS, CNRS)
Mme Margareta TENGBERG, Professeur d’université, Directrice d’AASPE (MNHN, CNRS)

Chargée de mission DIM :
Mme Sophie DAVID, IPANEMA (CNRS, MCC, UVSQ)


+