Partenaires

CNRS
Ministère de la Culture et de la Communication
Université Versailles Saint-Quentin


Rechercher


Accueil > Actualités

Laurent Romary, chercheur invité à Ipanema soutient l’ensemble du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

par Fanny Dubray - publié le , mis à jour le

Laurent Romary, chercheur de renommée internationale exerçant à Inria, est chercheur invité à IPANEMA dans le cadre du DIM « Matériaux Anciens et patrimoniaux », du 29 avril au 20 juin 2019, après une première visite du 3 au 9 février 2019.

Laurent Romary, chercheur de renommée internationale exerçant à l’Institut national de la recherche en informatique et en automatique (Inria), étudie les sciences des données dans le contexte des matériaux anciens et des matériaux du patrimoine. Du 29 avril au 20 juin 2019, il est chercheur invité à IPANEMA dans le cadre du projet DOPAMINE (IPANEMA, DYPAC, EPHE) du DIM « Matériaux Anciens et patrimoniaux », financé par la Région Île-de-France, après une première visite du 3 au 9 février 2019. Ces professorats invités d’intérêt collectif sont conçus en interaction avec la recherche, la formation et l’accompagnement des étudiants, des doctorants et des post-doctorants.

Dans ce cadre, Laurent Romary a animé un séminaire de recherche à IPANEMA le 6 mai, afin de sensibiliser les membres de l’unité à la diffusion des publications sur la plateforme HAL (archive ouverte du CCSD). Il a également animé deux journées de formations DOPAMINE dans les locaux d’Inria, à Paris.

Le premier, intitulé « Les données en sciences du patrimoine », s’est tenu le 9 mai. Il était centré sur les questions qui se posent pour les équipements, notamment les questions portant sur des données ayant des formats variés, y compris des formats propriétaires, leur mise à disposition, la sauvegarde, leur documentation, leur réutilisation. L’implémentation de la Data Reuse Charter a également été abordée lors de cet Atelier.

La journée du 20 mai, « Diffuser ses publications dans un contexte de science ouverte », a permis de présenter le cadre légal et institutionnel des politiques de science ouverte mises en place au niveau européen et national, de même que les différents instruments et plateformes construits par le CCSD : HAL (archives ouvertes), Episciences, AuréHal.

Ces deux journées de formation faisaient suite à l’Atelier DOPAMINE « Gérer les données dans des projets étudiant les matériaux anciens et patrimoniaux »organisé spécifiquement à l’attention des jeunes chercheurs, le 7 février 2019.


+